Humanisme


Les deux sources de la morale et de la religion

Des êtres ont été appelés à l'existence destinés à aimer et à être aimés, l'énergie créatrice devant se définir par l'amour. Distincts de Dieu, ils ne pouvaient surgir que dans un univers, et c'est pourquoi l'univers a surgi, et de tels êtres, pour se produire, ont dû constituer une espèce.

Auteur: Henri Bergson
Télécharger: Télécharger au format PDF Télécharger au format EPUB

Les deux sources de la morale et de la religion

Bergson pose la distinction entre une «société fermée» avec une «religion statique» assimilée à la superstition, et une «société ouverte» avec une «religion dynamique» mû par un «élan puisé au contact de la source de l’élan vital». Ce n’est plus une pression, comme la société, que les grands mystiques font peser sur les individus pour les figer dans la routine et constituer une morale statique, c’est un appel pour une morale ouverte qu’ils font entendre, une émotion qu’ils communiquent et qui pousse derrière eux les multitudes enflammées… C'est à ce titre que Bergson rencontra à Paris en 1913 un grand mystique Abdu'l-Baha sur la question de l'existence de Dieu.


L’homme, alors qu’il pense ou qu’il agit, peut-il être considéré comme un être spirituel libre ? Subit-il au contraire les lois inflexibles de la nécessité naturelle ?

Auteur: Rudolf Steiner
Télécharger: Télécharger au format PDF Télécharger au format EPUB

La philosophie de la liberté

Rudolf Steiner pose la question de la liberté primordiale à la vie de l'âme humaine et explore la profondeur des mystères de la vie. L'Homme, en sa qualité d'être volontaire, a-t-il le droit de s'attribuer la liberté, ou bien cette liberté n'est-elle qu'une pure illusion, due à ce que l'homme ignore les liens par lesquels la nécessité enchaîne sa volonté comme elle enchaîne tous les phénomènes naturels ?



Sites des valeurs humanistes



Introduction aux valeurs humanistes